Recent Posts

logo

Select Sidearea

Populate the sidearea with useful widgets. It’s simple to add images, categories, latest post, social media icon links, tag clouds, and more.
hello@youremail.com
+1234567890
 

L’internet des objets : le futur, objet en main ?

L’internet des objets : le futur, objet en main ?

 

Selon l’Union internationale des télécommunications, l’Internet des objets (IdO) est une «infrastructure mondiale pour la société de l’information, qui permet de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l’information et de la communication interopérables existantes ou en évolution ». Autrement, c’est la connexion d’objets (autres que les ordinateurs et les smartphones) à internet pour une gestion du quotidien à distance. Les objets en question.

Le concept a été développé depuis des décennies mais il n’a été nommé qu’à la fin des années 90. Le premier appareil relié à internet était un distributeur automatique de boissons développé à Carnegie Melon University au début des années 1980. Les programmeurs pouvaient se connecter à la machine sur Internet, vérifier l’état du stock de boissons afin de déterminer s’il y avait besoin de se déplacer pour l’approvisionnement.

La définition de l’Internet des objets est assez dynamique car elle comprend des dimensions d’ordres conceptuel et technique.

« D’un point de vue conceptuel, l’Internet des objets caractérise des objets physiques connectés ayant leur propre identité numérique et capables de communiquer les uns avec les autres. Ce réseau crée en quelque sorte une passerelle entre le monde physique et le monde virtuel.

D’un point de vue technique, elle représente l’identification numérique directe et normalisée (adresse IPprotocoles smtp, http…) d’un objet physique grâce à un système de communication sans fil qui peut être une puce RFIDBluetooth ou Wi-Fi.

Les objets connectés produisent de grandes quantités de données dont le stockage et le traitement entrent dans le cadre de ce que l’on appelle les big data. ».  selon un article publié sur futura-sciences.com.

L’internet des objets peut être utilisé dans plusieurs domaines dont la logistique, l’e-learning, la domotique et dans divers secteurs de services (la santé, l’environnement, etc…).

En pratique, l’internet des objets œuvre à simplifier la communication et la coordination entre plusieurs aspects de la vie professionnelle ou sociale.  Il tend à réduire la part de manœuvre de l’homme pour lui faciliter les taches et réduire les couts de production. Le gain de temps permettra aux employés de se focaliser sur des taches moins « ingrates ». L’IdO marque également la naissance de nouvelles compétences et un nouveau rapport au monde guidé par les nouvelles technologies.

En logistique, il peut s’agir de capteurs qui servent à la traçabilité des biens pour la gestion des stocks et les acheminements. Dans le domaine de l’environnement, il est question de capteurs surveillant la qualité de l’air, la température, le niveau sonore, l’état d’un bâtiment, etc.

En domotique*, l’IdO recouvre tous les appareils électroménagers communicants, les capteurs (thermostatdétecteurs de fumée, de présence…), les compteurs intelligents et systèmes de sécurité connectés des appareils de type box domotique.

Le phénomène IdO est également très visible dans le domaine de la santé et du bien-être avec le développement des montres connectées, des bracelets connectés et d’autres capteurs surveillant des constantes vitales. Selon diverses projections (cf. Cisco et le cabinet Gartner), le nombre d’objets connectés devrait largement augmenter au fil des ans.

Dans le domaine RH, la révolution est aussi en marche grâce à L’IdO et plus particulièrement dans le processus de recrutement, outre la collecte des données sur les futurs candidats ( via leurs diverses connexions : réseaux sociaux, objets connectés…etc) , des logiciels adaptés aux DRH sont en train de voir le jour, ils permettraient, en fonction des données collectées, de prédire le potentiel du candidats et de cerner les traits de sa personnalité : C’est l’ère du recrutement prédictif !

Pour l’onboarding, il est également possible d’utiliser l’IdO à des fins pratiques d’insertion, en remplaçant par exemple la séance de  présentations d’équipe soldée le plus souvent par l’oubli des prénoms et des fonctions de chacun avec l’objet « Liverpool ». Un logiciel révolutionnaire qui permet au candidat, isolé face à son ordinateur lors de sa journée d’intégration de « découvrir à son rythme les différents membres de son équipe, commander les fournitures dont il aura le besoin, s’occuper de toutes les formalités administratives. Et en bonus, grâce au module prédictif, lui seront présentées les potentialités amicales parmi ses nouveaux collègues! »

Dans leur 6ème numéro, le magazine E-learning Tunisie a consacré un article pour sensibiliser les acteurs tunisiens du secteur à l’ampleur de cette révolution en matière d’apprentissage. La pratique de L’IdO est de plus en plus courante aux états unis, de la maternelle jusqu’à l’enseignement supérieur. Cette tendance tend à faire diminuer la frontière entre l’apprentissage en classe et à la maison. Entre autres outils, l’utilisation de tableaux numériques connectés comme le Smart Kapp facile la prise de notre et de l’envoi des grandes idées du cours aux étudiants sur fichier PDF par exemple.

Des contrôles créés par des intelligences artificielles, des bus connectés, des trackers d’activité pour les étudiants, des réalités virtuelles… toute une panoplie d’usages révolutionnaires sur lesquels se sont penchées des multinationales telle que IBM.

L’avenir nous promet ainsi une moindre gestion de l’humain dans le processus de la transmission, mais aussi moins de travaux manuels et de nouvelles compétences techniques pour la gestion de notre futur monde « robotique », un monde qui doit s’armer de systèmes informatiques sans failles techniques et sécuritaires….

*La domotique  est l’ensemble des techniques de l’électronique, de physique du bâtiment, d’automatisme, de l’informatique et des télécommunications utilisées dans les bâtiments, ainsi que l’automatisation et le  contrôle des différents systèmes et sous-systèmes de la maison et de l’entreprise (chauffage, volets roulants, porte de garage, portail d’entrée, prises électriques, etc.)

Liens connexes :

http://www.libelium.com/resources/top_50_iot_sensor_applications_ranking/

https://iot-analytics.com/10-internet-of-things-applications/

http://mycvtheque.com/objets-connectes-nouvel-eldorado-rh-recrutement/

 

 

 

 

 

 

 

R.L







   
R . L
No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.